Retour Version Ecran
Imprimer
Nouvelle Recherche

Le Marin du vieux port - Julos Beaucarne

Soutien Rythmique et Théorique en Vidéo sur la version Club

                                              Fa                                           Do
Toutes mes amours ont viré d'bord. Je suis un marin du vieux port
                                    Sol7                                            Do
J'ai trop navigué sur la mer. J'aime trop l'océan, son désert
                                                    Rém                                      Do
Y'a pour croire qu'aux dés d'l'existence.  J'ai pas réussi d'avoir six
                                                Sol7                                                   Do
Sur l'gâteau quand y avait la cerise. C'est pas à moi qu'elle était promise
          Rém                     Do                       Rém                  Do
Tu t'en vas au bras d'un amant. Moi, je m'en va au bras du néant

Du temps qu'j'étais dans mes jeunesses. J'ai connu l'amour en entier
Puis le destin v'là qu'il se dresse. Te fauche ton amour, ta moitié
Y'a pour croire qu'aux dés d'l'existence. J'ai pas réussi d'avoir six
Sur l' gâteau quand y avait la cerise. C'est pas à moi qu'elle était promise
Tu t'en vas au bras d'un amant. Moi, je m'en va au bras du néant

J' te souhaite le plus beau voyage. Sur l'océan de tes amours
Et qu'il n'y ait jamais d'tangage. À bord du bateau de tes jours
Et qu'aux dés de ton existence. Tu réussisses à avoir six
Sur l'gâteau quand y aura la cerise. Qu'ce soit à toi qu'elle soit promise
Tu t'en vas au bras d'un amant. Pourvu qu'il t'entraîne pas dans l' néant

Nous autres, les gars de la marine. Même si on a dans tous les ports
Un p'tit amour ou une frangine. Ça dure jamais jusqu'à la mort
Y a pour croire qu'aux dés d'l'existence. On réussit pas d'avoir six
Sur l'gâteau quand y a la cerise. C'est pas à nous qu'elle est promise

  Parlé 
Paraît qu'on choisit son voyage. Avant de naître quelque part
Avant d' choisir, j'avais dû boire. Trop d' catholique ou d' café noir

Je pencherais pour la Providence. S'il y avait un vrai bon Dieu
J'm'abandonnerais à la cadence. Et je n' serais plus jamais soucieux
P't-êt' qu'alors aux dés d'l'existence. J' réussirais à avoir six
Sur l'gâteau quand y aurait la cerise. Ce serait à moi qu'elle serait promise
J'm'en irais au bras d'une amante. Dans l'harmonie, la vie débordante

Puisque il faut faire une fin, ma belle. À ma chanson de bourlingueur
Quand le grand océan t'appelle. Tu mets tes bottes et t'as plus peur
Tu joues plus aux dés d'l'existence. Tu t' fous pas mal d'avoir un six
Quand c'est saison, tu manges des cerises. C'est au fond d'toi la terre promise
Tu t'en vas au bras d' la grande vie. Tu t'en vas au bras d' la grande vie 

   
   
   
Fa

   
   
   
Do

   
   
   
Sol7

   
   
   
Rém

   
   
   
Fa