Chanson et Guitare est actuellement en cours d'évolution sur un format 100% compatible Smartphone et Tablette
Toutes les pages ne sont pas encore modifiées... mais j'y travaille chaque jour. Merci de votre compréhension :-)

Accueil Ici toutes les voix et toutes les fausses notes sont acceptées.
L'important est de partager ses chants et ses sentiments
FAQ
Actualités
Le Bilan
Profil
Accueil Plan du Site Tablatures Stages Forum Adhésion  Contact Piano
Précédent Version Imprimante  Connexion
Carnet de Chant
  Bas de page Suivant
 La Spéciale
Les Pistes | Les Accords

Chanson et Guitare
en quelques chiffres : Cliquer ici

Pseudo ou Email

Mot de Passe

Se souvenir de moi  
Mot de passe oublié ? C'est ici

Retrouvez Chanson et Guitare sur
  - - Youtube
Flash Info :      Dernier Titre : Mon village au bout du monde de Joe Dassin  -- Derniere MAJ : La Corrida de Francis Cabrel -  Dernière question Forum : Rythmique de "Supplique pour être enterré à SÚte" 

Autres Titres :  -  C'était L'hiver -  Cent Ans De Plus -  Depuis Toujours -  Elle écoute Pousser Les Fleurs -  Je L'aime à Mourir -  Je Pense Encore à Toi -  Je T'aimais, Je T'aime Et Je T'aimerai -  L'encre De Tes Yeux -  L'instant D'amour -  La Corrida -  Le Chêne Liège -  Le Cygne Blanc -  Le Reste Du Temps -  Les Chemins De Traverse -  Octobre -  Partis Pour Rester -  Petite Marie -  Presque Rien -  Quand J'aime Une Fois -  Saïd Et Mohamed -  Souviens-toi De Nous -  Tout Le Monde Y Pense - 

Le Cygne Blanc - Francis Cabrel

Légende : Index | Majeur | Annulaire | Auriculaire | Ne pas jouer | Basse 1 | Basse 2

Soutien Rythmique et Théorique en Vidéo sur la version Club.

Sim                             Ré
    Elle se balade fière      au bras d'un cygne blanc. Elle dit
La                                                Mi                                       Sol
   "C'est pas un cygne de rivière,    c'est un cygne d'étang

Elle marche d'une manière qui amuse les passants, Comme,
comme si on vivait pour plaire sous leurs applaudissements

Ré                                  Fa#sus4(1/2)        Fa#(1/2) 
    Elle n'a plus sa tête,          ce n'est plus qu'un pantin
Sim                                            Sol                Sim
   Nous n'en sommes peut-être pas loin

A son cou quelques pierres aux oreilles des pendants
Mais pas des pendants de rivière de la breloque en fer blanc

Elle et son cygne clair et moi assis sur un banc
De la place Jean Fallières ou de Fallières Jean

Elle n'a plus sa tête elle chante pour un rien
Nous n'en sommes peut-être pas loin

Ré                                  Fa#sus4(1/2)       Fa#4 (1/2) 
   Son intime boussole,             tout en dérangement,
Sim                                            Sol                Sim
  Quelqu'un l'a rendue folle, Comment?

Un mari qui dérape un fils trop tôt parti
Et le cygne s'échappe et le cygne vous suit

Les crédits, la baraque tout devient un combat
La boussole se détraque et voilà !

Deux heures par semaine on vous laisse sortir
Dans la société humaine où on ne sait plus se tenir

Elle s'y balade fière avec un cygne blanc
Elle dit : "C'est pas un cygne de rivière, c'est un cygne d'étang
C'est pas un cygne de rivière, c'est un cygne d'étang

 [Haut de page]  -  [Version Imprimante] 


   
   
   
   
Sim

   
   
   

   
   
La

   
   
Mi
   
   
   
   
Fa#sus4
   
   
   
   
Fa#

Ce titre de Mr Cabrel est vraiment magnifique alors MERCI à FRANCK pour m'avoir "obligé" à le travailler.
ET si elle n'est pas si facile à chanter il y a peu d'accord.. il faut toujours trouver un élément positif.

Chez Mr Cabrel la poësie est là même pour parler de ces gens qui ont une autre réalité que celle généralement admise. Ces gentils fous du village qui ont su si bien s'intégrer dans nos campagnes et qui peinent à vivre dans les villes. Ayons de l'indulgence et de la bienveillance pour ces gens qui voient derrière la colline..

Pour parler accompagnement, ce titre nous permet de travailler une nouvelle rythmique. Pour les descentes ne prenez pas toujours les mêmes cordes. Pensez à jouer sur des zones différentes... Et n'oubliez pas la régularité ;-))

Tu cours dans le métro
Tu es le fou parigot
Tu laboures jusqu'aux heures rousses
Tu es le fou de la cambrousse
Tu chantes quand il pleut
Tu es un "bienheureux"
Tu ouvres tes bras
à celui que tu ne connais pas
Quoi que tu fasses
Tu es le fou pour celui d'en face

Précédent - Accueil - Adhérer au Club - Haut Page - Suivant