Chanson et Guitare est actuellement en cours d'évolution sur un format 100% compatible Smartphone et Tablette
Toutes les pages ne sont pas encore modifiées... mais j'y travaille chaque jour. Merci de votre compréhension :-)

Accueil Ici toutes les voix et toutes les fausses notes sont acceptées.
L'important est de partager ses chants et ses sentiments
FAQ
Actualités
Le Bilan
Profil
Accueil Plan du Site Tablatures Stages Forum Adhésion  Contact Piano
Précédent Version Imprimante  Connexion
Carnet de Chant
  Bas de page Suivant
Les Pistes | Les Accords

Chanson et Guitare
en quelques chiffres : Cliquer ici

Pseudo ou Email

Mot de Passe

Se souvenir de moi  
Mot de passe oublié ? C'est ici

Retrouvez Chanson et Guitare sur
  - - Youtube
Flash Info :      Dernier Titre : Mon village au bout du monde de Joe Dassin  -- Derniere MAJ : La Corrida de Francis Cabrel -  Dernière question Forum : Rythmique de "Supplique pour être enterré à SÚte" 

Autres Titres :  -  C'était L'hiver -  Cent Ans De Plus -  Depuis Toujours -  Elle écoute Pousser Les Fleurs -  Je L'aime à Mourir -  Je Pense Encore à Toi -  Je T'aimais, Je T'aime Et Je T'aimerai -  L'encre De Tes Yeux -  L'instant D'amour -  La Corrida -  Le Chêne Liège -  Le Cygne Blanc -  Le Reste Du Temps -  Les Chemins De Traverse -  Octobre -  Partis Pour Rester -  Petite Marie -  Presque Rien -  Quand J'aime Une Fois -  Saïd Et Mohamed -  Souviens-toi De Nous -  Tout Le Monde Y Pense - 

Souviens-toi de nous - Francis Cabrel

Légende : Index | Majeur | Annulaire | Auriculaire | Ne pas jouer | Basse 1 | Basse 2

Soutien Rythmique et Théorique en Vidéo sur la version Club.

 B1        La
Quelquefois au fond de ma mémoire
   Ré                                      La*                Ré*
Il m'arrive de te revoir Juste à mes côtés
        La
Derrière nous dix huit ans à peine
    Ré                                                La*          Ré*
Et devant les immenses plaines de l'éternité

B2   Mi(1/2)                       Ré(1/2)  
On avait l'eau des cascades
           Sol(1/2)                La(1/2)  
Et des lits d'herbes mouillées
    Mi(1/2)               Ré(1/2)  
J'écrivais des ballades
            Do     Sol      La     (juste une descente)  
Pour te      chau    ffer

Fa#m7                       Si
Ouh
, souviens-toi de nous
                          Fa   La
Toi qui t'es envo
Fa#m7                       Si
Ouh
, souviens-toi de nous
                              Fa   Ré*
Dans ton palais do            Et dis-moi

s'il se passe autant de choses
Dans ton palais de marbre rose
Ta plage privée

Est-ce que tu entends le chant des cascades
Autour de tes miroirs de jade
Où tout ferme à clé

Mais rappelle-toi les orages
Quand nos cheveux s'emmêlaient
Sous les grands arbres sauvages Où l'on s'abritait

Ouh, souviens-toi de nous
Toi qui t'es envolé
Ouh, souviens-toi de nous
Dans ton palais doré
Mais quelquefois au fond de ta Rolls noire
Il m'arrive de te revoir

Ils sont tous à tes pieds
Je sais qu'ils se battent pour te plaire
Mais tu ne les aperçois qu'au travers
De tes verres fumés, fumés

Ouh, souviens-toi de nous
Toi qui t'es envolé
Ouh, souviens-toi de nous
Dans ton palais doré
Ouh, souviens-toi de nous
Toi qui t'es envolé
Ouh, souviens-toi de nous
Sib                             Fa    Ré    Do Sol La
Sinon tu vas tomber

 [Haut de page]  -  [Version Imprimante] 

   
   
La

   
   
   

   
   
Mi

   
   
   
Sol

   
   
   
Fa#m7

VII  
   
   
Si

Les sentiments de nostalgie et d'abandon ont toujours permis aux poêtes de faire des textes magnifiques. Cette chanson de Mr Cabrel ne déroge pas à cette règle. Pour que chacun d'entre vous puisse jouer et chanter ce titre je vous propose les accords non barrés. Oui, je sais c'est trop gentil mais que voulez-vous on ne se refait pas :-)

A propos de poésie, voici un site à visiter Sebpoême.com, et quelques lignes d'une portée rare qui ne viennent pas du site précédemment cité.

Ho ! Toi qui possède aux pieds Des NYkes à l'odeur poivrée
Dans ce vestiaire mal aéré, Tu as intéret à filer
Car sinon c'est asphixié Qu'on va finir l'été

Extrait du livre : Senteurs Sportives de Joe Deur - 1937

Ha ! que c'est beau la poësie et parfois des images nous restent quand les textes sentent sont forts. Ces quelques lignes vous accompagnerons certainement la prochaine fois que vous serez dans un vestiaire. C'est cela la puissance d'un poëte, vous accompagner dans votre quotidien ;-)

Bon arrétons le délire et revenons à notre chanson. Pas de piège pour la rythmique, accentuez la deuxième descente. Jouer le battement 4 fois par mesure. Allez je vous la chante pour vous donner une idée...

Ouh souviens-toi de Chanson et Guitare
Toi pour qui la guitare a toujours été
une envie, un rêve, un espoir
Qu'importe le nombre de tes étés
personne ne juge tes canards
Ici tout le monde peut Jouer et Chanter
Précédent - Accueil - Adhérer au Club - Haut Page - Suivant