Chanson et Guitare est actuellement en cours d'évolution sur un format 100% compatible Smartphone et Tablette
Toutes les pages ne sont pas encore modifiées... mais j'y travaille chaque jour. Merci de votre compréhension :-)

Accueil Ici toutes les voix et toutes les fausses notes sont acceptées.
L'important est de partager ses chants et ses sentiments
FAQ
Actualités
Le Bilan
Profil
Accueil Plan du Site Tablatures Stages Forum Adhésion  Contact Piano
Précédent Version Imprimante  Connexion
Carnet de Chant
  Bas de page Suivant
Les Pistes | Les Accords

Chanson et Guitare
en quelques chiffres : Cliquer ici

Pseudo ou Email

Mot de Passe

Se souvenir de moi  
Mot de passe oublié ? C'est ici

Retrouvez Chanson et Guitare sur
  - - Youtube
Flash Info :      Dernier Titre : Mon village au bout du monde de Joe Dassin  -- Derniere MAJ : La Corrida de Francis Cabrel -  Dernière question Forum : Rythmique de "Supplique pour être enterré à SÚte" 

Autres Titres :  -  Aimer à Perdre La Raison -  C'est Beau La Vie -  Comprendre -  La Montagne -  Nuit Et Brouillard -  Potemkine -  Toujours La Première Fois - 

Nuit et Brouillard - Jean Ferrat

le Didacticiel Associé est : Arpège N°06 

Légende : Index | Majeur | Annulaire | Auriculaire | Ne pas jouer | Basse 1 | Basse 2

Soutien Rythmique et Théorique en Vidéo sur la version Club.

      Do                               Lam
Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers,
          Rém                                     Sol7
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés,
        Mim                              Lam
Qui déchiraient la nuit de leurs ongles battants,
      Rém                           Sol7(1/2)        Do(1/2)  Mi7 
Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent.
Lam(2)                                                                 Fa
Ils se croyaient des hommes, n'étaient plus que des nombres,
                                  Sol7                   Do
Depuis longtemps leurs dés avaient été jetés.
                          Lam                             Rém
Dès que la main retombe il ne reste qu'une ombre,
                        Mi7                  Lam     Sol7
Ils ne devaient jamais plus revoir l'été

La fuite monotone et sans hâte du temps,
Survivre encore un jour, une heure, obstinément
Combien de tours de roues, d'arrêts et de départs
Qui n'en finissent pas de distiller l'espoir.
Ils s'appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel,
Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vichnou,
D'autres ne priaient pas, mais qu'importe le ciel,
Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux.

Ils n'arrivaient pas tous à la fin du voyage;
Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux ?
Ils essaient d'oublier, étonnés qu'à leur âge
Les veines de leurs bras soient devenus si bleues.
Les Allemands guettaient du haut des miradors,
La lune se taisait comme vous vous taisiez,
En regardant au loin, en regardant dehors,
Votre chair était tendre à leurs chiens policiers.

On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours,
Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour,
Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire,
Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare.
Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter?
L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été,
Je twisterais les mots s'il fallait les twister,
Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez.

Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers,
Nus et maigres, tremblants, dans ces wagons plombés,
Qui déchiriez la nuit de vos ongles battants,
Vous étiez des milliers, vous étiez vingt et cent.

 [Haut de page]  -  [Version Imprimante] 
   
   
   
Do

   
   
Lam

   
   
   
Rém

   
   
   
Sol7
   
   
Mim
   
   
Mi7
   
   
   
Fa
Rappel : Lam(2) = Jouer 2 fois le battement et Sol7(1/2) = demi battement

Accentuez la première descente. Voici comme d'habitude un extrait sonore pour vous aider.....

Certains actes ne devraient jamais tomber dans l'oubli. Regarder son histoire, accepter ses erreurs c'est aussi grandir. Peut-être qu'ainsi nous pourrons offrir à nos enfants un monde ... plus humain
Fraternellement
Précédent - Accueil - Adhérer au Club - Haut Page - Suivant